Dernier Conseil municipal 2020 : le Collectif Écolo et Social souhaite que la ville passe des paroles aux actes en 2021

Jeudi 10 décembre se tenait la dernière séance du Conseil municipal d’Issy-les-Moulineaux pour l’année 2020 avec, en particulier, le Débat d’Orientation Budgétaire pour l’exercice 2021. Un moment important au cours duquel sont débattus les grands choix politiques de la commune ; de ce point de vue, le Collectif Écolo et Social doit constater une certaine déception devant le rapport d’orientations budgétaires qui nous a été présenté.

D’abord, bien que la municipalité affiche fièrement ses 15 priorités, issues du programme électoral du maire, qui s’inscrivent – cela tombe bien ! – dans les axes fondamentaux de notre Collectif – l’environnement, la démocratie, la solidarité – on peine à trouver la traduction réelle de ces priorités dans les budgets, alors que des investissements importants seraient nécessaires en matière de végétalisation, d’accessibilité … Ces priorités en sont-elles vraiment pour la majorité municipale ? Il faut maintenant passer des paroles de campagne aux actes !

Ensuite, peu de leçons semblent avoir été tirées de la crise sanitaire exceptionnelle que nous vivons depuis la campagne municipale, avec toutes ses conséquences sociales et économiques, que ce soit à court terme pour répondre à l’urgence ou à plus long terme pour réaménager l’espace public.

Tout cela est d’autant plus regrettable que le faible endettement de la ville devrait nous permettre de mieux préparer l’avenir. Pourtant, l’investissement reste le parent pauvre de la politique budgétaire de la ville ; l’austérité ne peut suffire comme projet face à l’ampleur des défis à relever. C’est ce que le Collectif Écolo et Social a exprimé lors du Débat d’Orientation Budgétaire, par la voix de notre conseillère municipale Floraine Cordier :

« Je voudrais commencer par réagir sur le contenu du document. Je ne suis pas sans savoir que l’article D2312-3 du CGCT définit le contenu minimal d’un tel rapport, toutefois je voudrais rappeler que les orientations budgétaires d’une commune dépendent avant tout de ses orientations politiques !

Une présentation des dépenses par thème et la comparaison à d’autres villes de taille similaire permettrait de mieux comprendre où se situent les priorités de la mairie.

Ainsi, vous vous êtes engagés pendant les élections à un programme en 15 points qui comprend les dispositions suivantes : plantation de 6000 arbres supplémentaires, végétalisation des cours d’école, amélioration de l’accessibilité des espaces publics, parcours sport santé pour tous, création de nouvelles rues commerçantes, etc. Je me serais attendue à trouver les budgets correspondants dans la section des orientations budgétaires pour 2021, mais ce n’est pas le cas. Est-ce à dire que ce ne sont pas des priorités pour l’année prochaine ? Les indicateurs de dette étant exceptionnellement faibles par rapport à des communes de même taille, nous craignons réellement un sous-investissement dans ces projets d’avenir.

Par ailleurs la crise du Covid ne peut être ignorée tant ses répercussions sont importantes, à la fois pour les personnes qui sont fragilisées par la crise actuelle (étudiants, familles, commerçants…), mais aussi en matière d’aménagement urbain, avec un moindre besoin de bureaux ou encore l’urgence à développer des pistes cyclables. Quelles conséquences politiques ont été tirées de ces éléments et en quoi cela vient modifier les orientations budgétaires pour 2021 ? »

À l’occasion de ces discussions, un élu membre de la majorité municipale a suggéré que le Débat d’Orientation Budgétaire soit complété par un débat d’orientation sociale, puisqu’un débat d’orientation climatique était également prévu. Débattre du climat et du social : sur le principe, notre Collectif ne peut qu’approuver ! Hélas, la suite du Conseil a montré que les débats d’orientation étaient à géométrie variable.

En effet, le débat d’orientation climatique, pourtant explicitement prévu à l’ordre du jour, a été remplacé par une simple présentation du rapport « Développement durable 2020 » sans possibilité d’échanges : les questions ont ainsi été refusées par le maire ! La municipalité se sent-elle incapable de défendre ses orientations écologiques ? Nos élu·es avaient en tout cas des remarques importantes à faire sur ce rapport : là encore, nous souhaitons que la commune passe de l’exercice de communication à de véritables actions pour contribuer à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Vous retrouverez ici l’intervention prévue par notre conseiller municipal Didier Vernet sur le rapport « Développement durable 2020 ».

Ce refus du débat sur le climat est d’autant plus stupéfiant qu’à l’inverse et fort heureusement, nous avons pu nous exprimer à l’occasion de la présentation du rapport sur la situation en matière d’égalité femmes-hommes à Issy-les-Moulineaux en 2020. Mais sur ce sujet aussi, le débat a ses limites pour le maire : plus tard dans la séance, notre élu a été interrompu par le maire alors qu’il intervenait sur les progrès trop lents de la place des femmes dans les noms de rue. Vous retrouverez ici nos interventions sur l’égalité femmes-hommes.

La séance a aussi été l’occasion de parler des responsabilités municipales en matière d’écoles, où un manque de transparence et de débat démocratique est à déplorer là encore : vous retrouverez ici les interventions de nos élu·es. Si une concertation avec les parents d’élève est heureusement prévue pour la restauration scolaire, il est regrettable que leur avis ne soit pas du tout pris en compte pour ouvrir le débat sur le principe de délégation de service public.

Cette pratique pose d’autant plus question lorsqu’à l’occasion d’une délibération portant sur les effectifs de la municipalité, le maire se vante assez curieusement que, depuis son arrivée il y a plus de quarante ans, le nombre d’employé·es soit resté stable et même en légère diminution, alors que la ville a doublé de taille. Or justement, beaucoup de services autrefois gérés en interne sont désormais sous-traités !

Le maire a ironisé au cours du Conseil municipal sur l’organisation de collectes alimentaires par l’opposition … Il est vrai que le Collectif Écolo et Social a participé à des collectes, dont la dernière le samedi 19 décembre avant les fêtes, et nous assumons fièrement de valoriser la solidarité et de mettre en évidence le manque d’action de la municipalité à cet égard, que les associations doivent parfois combler.

Que ce soit en Conseil municipal ou sur le terrain, le Collectif Écolo et Social continuera en 2021 de défendre ses valeurs et ses propositions pour améliorer la qualité de vie de toutes et tous et faire d’Issy une ville plus écologique, plus juste et plus démocratique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s