« L’aide aux plus précaires d’entre nous, c’est d’abord notre responsabilité de collectivité »

Intervention de Didier Vernet, conseiller municipal du Collectif, lors du Conseil Municipal du 8 octobre 2020, à l’occasion d’une délibération portant sur le versement d’une aide exceptionnelle de 4850€ au Secours Populaire.

« Monsieur le Maire,

Je ne vous surprendrai pas en disant que nous nous félicitons que la ville accorde cette subvention exceptionnelle au Secours Populaire. Nous aurions certes préféré que le montant soit supérieur à ce qui est alloué, qui correspond au tiers de ce que l’association a sollicité. Au cours de cette séance, nous avons plusieurs délibérations où le conseil a l’opportunité d’exprimer sa solidarité. Ayant personnellement un ami beyrouthain qui a reçu les vitres de son appartement sur la figure, je n’aurais pas envie de choisir et de compter, mais je sais que c’est utopique.

Par contre, l’exemple de Beyrouth montre aussi qu’il est important de faire la distinction entre ce qui est du domaine de la solidarité et ce qui est du registre de la responsabilité. Pour nous, à Issy-les-Moulineaux, l’aide aux plus précaires d’entre nous, c’est d’abord notre responsabilité de collectivité. Le Covid a généré de nouvelles fragilités, les étudiants qui n’ont plus accès aux petits boulots qui leur permettaient de se loger, les familles pour qui l’interruption de la cantine scolaire a représenté un surcoût et beaucoup d’autres situations de fragilité pour les personnes âgées, les travailleurs indépendants. Ces difficultés sont très concrètes et touchent certains de nos concitoyens. Cela doit continuer à être notre priorité.

Les différentes associations, d’aide alimentaire, au logement ou autre, font un travail formidable, chacune avec son domaine d’intervention, sa culture, son réseau. Elles nous ont aussi montré qu’elles savent travailler ensemble et s’épauler. Par exemple lorsque l’une d’entre elles voit ses bénévoles, personnes âgées donc à risque, moins disponibles, d’autres prennent le relais.

C’est pourquoi nous souhaitons que la ville et le CCAS étendent leur réseau de partenaires réguliers à des associations comme le Secours Populaire qui interviennent sur la ville, afin de coordonner au mieux les différentes actions. Le libre service social est un outil en place, pour lequel il est important d’assurer que les modalités d’accès fonctionnent efficacement. Cela ne doit aussi pas être le canal exclusif d’accompagnement mis en oeuvre et pour cela l’écoute des différents intervenants sociaux sur le terrain est primordial, en particulier dans le contexte du Covid qui crée de nouvelles situations de précarité.

Nous vous remercions de votre attention. »

Didier Vernet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s