Et maintenant, on fait comment ?

Nous venons de terminer un cycle d’élections à enjeu national. Le Collectif écolo & social d’Issy, fidèle à ses valeurs, a œuvré pour le rassemblement des forces écologiques et de gauche. Si cela n’a pas fonctionné pour l’élection présidentielle, nous sommes extrêmement fiers d’être parvenus à présenter aux électeurs de la 10e circonscription une belle candidature d’union.

Nous avons entendu des critiques, prétendant que la Nupés n’est qu’un accord de circonstance, pour obtenir des financements pour les partis de gauche, sans cohérence sur le programme. Certes, l’accord national a été obtenu à marche forcée, mais il formalise le large socle de convergences de nos différents partis. Il a aussi l’honnêteté intellectuelle de mettre noir sur blanc les points qui restent à débattre. Qui sont-ils pour nous critiquer, les ministres qui, l’un, dit qu’il est prêt à négocier les textes de lois avec le RN, quand son collègue au gouvernement affirme qu’il n’en est pas question ?

On peut légitimement affirmer que le Collectif, à Issy, a préfiguré ce que la Nupés représente nationalement. Au-delà de l’analogie sur le rassemblement de partis, la vraie ressemblance est sur la méthode : Il s’agit de femmes et d’hommes qui ont envie de construire un vrai projet alternatif ensemble, en mettant comme pierre angulaire l’écoute, le dialogue, le débat. Nous savons que nous avons des histoires différentes, des points de vue qui ne coïncident pas toujours, mais nous savons aussi qu’à l’issue du débat, nous sommes plus forts.

Lorsque Mr Macron (ou ses représentants locaux qui lui ressemblent) rencontre un problème, il prétend que c’est parce qu’il n’a pas suffisamment expliqué sa politique. Nous prétendons que c’est parce qu’il n’a pas suffisamment écouté les autres avis.

Nous avons été particulièrement fiers de cette campagne, d’abord parce que nous avions un binôme de deux femmes, l’une isséenne, l’autre vanvéenne, l’une socialiste, l’autre écologiste, toutes deux déterminées. Ensuite, les différentes composantes de notre rassemblement y ont participé avec enthousiasme, allant rencontrer beaucoup d’électeurs près de chez eux. Bien sûr l’oriflamme était moins haute. Mais ce n’est pas à la taille de l’étendard qu’on mesure les convictions.

Alors, nous sommes encore derrière. En franchissant la barre des 40%, face à un ministre soutenu par tout l’appareil du maire d’Issy. Pas de quoi rougir. Il nous reste désormais à convaincre les bataillons d’abstentionnistes qu’exprimer son opinion politique peut avoir un impact, que tout n’est pas figé.

Que ce soit au niveau local ou national, les détenteurs actuels du pouvoir sont très brillants, experts de la tactique politicienne, excellents communicants mais il leur manque une boussole. Ils utilisent des mots comme démocratie participative, planification écologique, pouvoir d’achat, de façon opportuniste, mais ils ne savent pas ce qu’il y a derrière.

Est-ce pour autant que nous détenons « la vérité » ? Depuis 2 ans, le Collectif écolo & social d’Issy continue d’être un lieu de débats et d’échanges au service des isséens. Nous sommes convaincus que ce que nous avons su faire vivre localement, la Nupés va le réussir nationalement. Comprendre les vrais enjeux des dérèglements environnementaux, de la fracture sociale, de la course folle de l’ultra-libéralisme. Analyser et proposer une alternative crédible, responsable, efficace. Pour que, le moment venu, nous soyons prêts.

Cette alternative, nous allons la construire ensemble, par le dialogue. Il est temps de rejoindre le Collectif.

Didier Vernet, conseiller municipal pour le Collectif écolo & social

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s